Rencontre bilatérale anti-corruption à Madrid [es]

Cette journée de travail a eu lieu en présence notamment de procureurs des deux pays en charge de la corruption, des délits économiques et financiers et de la criminalité organisée.

L’objectif était d’échanger des expériences et développer des réflexes de partage de connaissance pour lutter encore plus efficacement contre ce phénomène.

L’entraide judiciaire entre la France et l’Espagne concerne de plus en plus les affaires financières. La matière économique et financière est devenue l’objet d’une coopération de plus en plus intense.

Actuellement, la coopération bilatérale se développe notamment au sein de groupes de travail, qui se réunissent régulièrement grâce à l’impulsion des magistrats de liaison. Deux groupes déjà rôdés illustrent cette forte coopération judiciaire : le GLAT (groupe de lutte anti-terroriste) créé en 2001, et le GLAD (groupe de lutte anti-drogue) initié en 2009.

Ces groupes de travail ont permis des avancées considérables dans leurs domaines respectifs et c’est la raison pour laquelle, forts de cette expérience et des liens très forts qui unissent la France et l’Espagne en matière de coopération pénale, la naissance d’un groupe de travail de lutte contre la corruption serait d’une grande utilité.

JPEG

Dernière modification le 25/10/2018

haut de la page