Visite de M. Benoît Hamon à Madrid [es]

JPEG

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances, chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation, Benoît Hamon, s’est rendu à Madrid, le jeudi 20 juin 2013, pour participer à la Conférence internationale intitulée : "Construire l’Europe à travers l’économie sociale : une alternative pour la croissance économique et l’emploi", organisée par la Confédération espagnole des Entreprises de l’Économie sociale (CEPES).

Le ministre délégué auprès du ministre de l'Économie et des Finances, chargé de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation, M. Benoît Hamon, et son homologue espagnole, Mme Engracia Hidalgo - JPEG

- Galerie photos de la visite

Avant de s’exprimer lors de la Conférence de la CEPES, M. Benoît Hamon a visité l’entreprise Flisa(groupe Fundosa), en compagnie notamment de M. Andrés Ramos Vázquez, vice-président de l’Organisation nationale des Aveugles espagnols (ONCE) et de M. Jérôme Bonnafont, ambassadeur de France en Espagne.

JPEG - 74.5 ko
M. Benoît Hamon visite l’entreprise Flisa.

Lors de son intervention à la Confédération espagnole des Entreprises de l’Économie sociale (CEPES), M. Benoît Hamon a développé le thème des politiques innovantes mises en œuvre pour renforcer l’économie sociale en France et en Europe. Le ministre a souligné devant des députés et sénateurs espagnols la bonne résistance à la crise de l’économie sociale et solidaire, notamment en Espagne, et l’importance d’une reconnaissance européenne de ses spécificités pour favoriser la création d’emplois. En ce sens, il a rappelé la volonté du gouvernement français pour que la Commission propose un texte pour un statut des mutuelles européennes.

M. Benoît Hamon a salué « l’exemple de la ONCE » qui « doit inspirer les leçons que nous devons, collectivement, retirer de la crise, mais aussi la façon dont nous devons penser la sortie de crise et la mise en œuvre d’un nouveau modèle économique pour l’Union européenne ».

Le ministre s’est dit par ailleurs « heureux » que les gouvernements français et espagnol « partagent une grande convergence de vues sur la nécessité que le rythme de réduction du déficit ne se fasse pas au détriment de la croissance ».

M. Benoît Hamon a également cité l’exemple de l’association française ‘Siel Bleu’ « qui a su exporter son modèle d’innovation sociale en Europe et notamment en Espagne avec un siège à Barcelone et des activités qui se développement à Madrid et Bilbao ». ‘Siel Bleu’ propose des activités physiques aux personnes âgées pour soigner la dépendance et éviter le développement de maladies comme le cancer.

Le ministre a conclu son intervention en rappelant que l’économie sociale génère respectivement 2 millions d’emplois en France et en Espagne, et en saluant l’initiative de la Confédération espagnole des Entreprises de l’Économie sociale qui, à travers ce cycle de conférences, « permet de créer des espaces de dialogue nécessaires au développement de l’économie sociale ».

JPEG

Lors d’un échange avec son homologue espagnole, le ministre s’est intéressé à la stratégie de l’Espagne dans le secteur de l’économie sociale (loi votée en 2011) et a abordé avec Mme Engracia Hidalgo les dossiers européens d’intérêt commun (statut de la mutuelle européenne). Cet entretien a mis en lumière les convergences des ambitions espagnoles et françaises en matière d’économie sociale et solidaire. L’Espagne s’est en effet dotée en 2011, sous la mandature de José-Luis Zapatero, d’une loi sur l’économie sociale. Les deux ministres ont convenu de poursuivre le dialogue franco-espagnol sur le sujet et d’intensifier les échanges de bonnes pratiques innovantes socialement.

A l’issue de son entretien avec Mme Engracia Hidalgo, M. Benoît Hamon s’est exprimé devant quelques médias.

Il a ensuite rencontré M. Josú Ugarte Arregui, président de Mondragon International et directeur des opérations internationales, et avec M. Sergio Treviño Luis, directeur général du groupe Fagor Electrodomésticos et président de Fagor-Brandt.


La Confédération espagnole des Entreprises de l’Économie sociale (CEPES) est une organisation représentative de l’ensemble des entreprises espagnoles de l’économie sociale. Des représentants des institutions étatiques, régionales et internationales (membres du gouvernement espagnol, représentants des partis politiques, des syndicats, d’organisations d’employeurs, d’universités, d’organisations du troisième secteur d’action sociale, ainsi que les principaux représentants de l’économie sociale de l’Europe et de la Méditerranée) ont également participé à cette Conférence internationale.

- En savoir plus sur le site de la CEPES

Dernière modification le 25/06/2013

haut de la page