Transition écologique et solidaire : l’ambassade réaffirme son engagement [es]

Le ministre-conseiller a signé, le 29 juin dernier, la Charte environnementale de l’ambassade. Établie dans le cadre du projet ‘Ambassades vertes’, ce document ambitieux et réaliste vise à impliquer encore davantage tous les agents dans une démarche écoresponsable quotidienne.

JPEGMeilleure gestion des données numériques, des déchets, des impressions, de l’eau, des déplacements entre les emprises diplomatiques… la charte environnementale de l’ambassade offre l’opportunité aux services et aux agents de l’Ambassade de mettre en œuvre des mesures ambitieuses et réalistes. L’objectif ? Réduire l’impact environnemental de leurs activités et marquer leur attachement à la préservation de l’environnement. Elle permettra ainsi de contribuer aux objectifs fixés par les Accords de Paris et de la loi de transition énergétique pour la croissance verte afin de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2°C.

Cette Charte environnementale s’inscrit dans la démarche Services publics écoresponsables (SPE), lancée en février 2020 par le Premier Ministre.

Lancé en 2015, le projet ‘Ambassade verte’ poursuit plusieurs objectifs :

• Renforcer, à l’échelle internationale, le caractère exemplaire de l’engagement de la France en matière de transition écologique et solidaire ;
• Améliorer la gestion et les performances environnementales des postes, et réaliser des économies ;
• Encourager les initiatives en matière de développement durable pour atteindre la neutralité carbone ;
• Faire du réseau diplomatique une vitrine des savoir-faire français.

Actuellement, et pour une durée de six mois, notre ambassade accueille une stagiaire dont la mission est précisément d’assurer un suivi de ces objectifs, en coordination avec tous les services.

JPEG

Dernière modification le 19/07/2021

haut de la page