Ségolène Royal inaugure à Bilbao le Forum Atlantique Européen [es]

0

La présidente de la Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a inauguré, lundi 12 novembre à Bilbao, la rencontre internationale ‘Espace maritime et changement climatique’ du Forum Atlantique Européen. Cet événement thématique, impulsé par la Commission Européenne, a réuni, au Palacio Euskalduna de Bilbao, 200 décideurs et professionnels de l’Arc Atlantique Européen.. Elle a également visité la station houlomotrice de Mutriku et rencontré le Président de la région autonome d’Euskadi, Patxi López.

JPEG A l’occasion du Forum Atlantique Européen, Ségolène Royal a souligné le danger que représentait le changement climatique pour la Charente dont le littoral est très exposé et développé la politique suivie par le Conseil régional en matière d’énergies renouvelables. La présidente de la Région Poitou-Charentes a par ailleurs déclaré que « Bilbao est un exemple en matière d’énergies renouvelables et de transformation d’une ville industrielle en une cité d’avant-garde ».

Aux côtés de Ségolène Royal, étaient entre autres présents le secrétaire général de l’Action extérieure du Gouvernement basque, Guillermo Echenique, et le président du Forum Maritime basque, Luis Cañada Vicinay.

Ségolène Royal a également visité la station houlomotrice de Mutriku qui a été inaugurée l’an dernier par le gouvernement autonome basque. Enfin, elle a rencontré le Président de la région autonome d’Euskadi, Patxi López, ainsi qu’avec certains responsables basques.


Rencontre internationale ‘Espace maritime et changement climatique’ du Forum Atlantique Européen :

Quatre ateliers étaient au programme (en espagnol) de cette rencontre :

- L’application de l’objectif écosystémique dans la gestion de la pêche
- L’aquaculture offshore
- Les énergies renouvelables
- Le transport intermodal et la sécurité maritime

Les prochaines rencontres thématiques auront lieu en 2013 à Cardiff le 24 janvier et à Cork le 24 mars.

GIF


Le Forum Atlantique Européen

1. Objectifs

- Créer de la croissance et des emplois durables dans la région atlantique en réunissant les cinq États membres de l’Union européenne possédant un littoral atlantique (France, Irlande, Portugal, Espagne et Royaume-Uni), les autorités régionales et locales, le secteur privé et les autres acteurs concernés, afin de déterminer les priorités en matière d’investissement et de recherche et de recenser les idées de projets concrets.

- Mettre en œuvre la stratégie maritime de l’UE pour la région, qui propose de relever les défis suivants : application d’une approche écosystémique, réduction de l’empreinte carbonique de l’Europe, exploitation durable des ressources naturelles des fonds marins, réaction aux menaces et aux situations d’urgence et promotion d’une croissance ouverte à tous.

- Priorités pour 2012 :

Recueillir des idées d’actions concrètes, lors de conférences avec les parties concernées et grâce aux contributions des États membres de l’UE ;
Déterminer et arrêter des projets prioritaires en vue de la publication d’un plan d’action ;
Obtenir des fonds de l’UE pour le plan d’action pour la période 2014-2020.

Financement, calendrier et principaux acteurs

2. Développement de l’« économie bleue »

L’énorme potentiel économique de nos mers et de nos océans reste largement inexploité. Les énergies marines, l’exploitation minière des fonds marins, la biotechnologie marine et les autres secteurs émergents, conjugués à la revitalisation des activités traditionnelles telles que la pêche, l’aquaculture et le tourisme et favorisés par l’innovation et les technologies, peuvent contribuer au développement de l’« économie bleue » en Europe, qui est synonyme d’emplois et de croissance économique.

L’Europe a mis au point des technologies permettant de construire en mer des plateformes pouvant résister à des ouragans, des sous-marins capables d’atteindre les fonds marins, des technologies de capteurs qui permettent de savoir ce qui s’y trouve et une technologie robotique susceptible de le remonter à la surface. Ce type d’avancées peut nous donner les moyens de profiter du potentiel économique de la mer de manière durable.


En savoir plus :

- Site la Commission Européenne

Dernière modification le 14/11/2012

haut de la page