Novembre Numérique [es]

L’expertise des talents français de la création numérique est largement reconnue à travers le monde, et les partenariats avec des acteurs culturels ou scientifiques étrangers sont nombreux.

Chaque année au mois de novembre, les cultures numériques sont mises à l’honneur à l’Institut français. Des centaines d’événements ont lieu dans plus de 25 pays dans le monde. Novembre Numérique s’adresse à un large public international de tout âge.
Cette année, l’Institut français en Espagne propose de découvrir les technologies, leurs usages, leurs contenus ainsi que les nouveaux acteurs du numérique autour d’un programme transdisciplinaire incluant des conférences, débats d’idées, ateliers, expositions, spectacle vivant, concours, films interactifs et cafés littéraires.

- Le programme en français

PDF - 868.3 ko
(PDF - 868.3 ko)


- Le programme en espagnol

PDF - 885.1 ko
(PDF - 885.1 ko)


- https://novembrenumerique.fr/fr/

JPEG

Des actions en Espagne :

CONFÉRENCE-DÉBAT - L’usage de la réalité virtuelle pour soigner les phobies et les addictions - Institut français de Madrid
L’équipe de l’entreprise C2CARE présentera ses casques de réalité virtuelle pour soigner les problèmes d’addiction, les phobies et l’anxiété, Le Dr. Gabriel Rubio les acompagnera, pour débattre, et partager son expérience de psychiatre et de neuroscientifique.

FILM INTÉRACTIF, Tantale, Gilles PORTE - Teatro de la Estación de Saragosse
Un film où l’on choisit le scénario et l’évolution de l’histoire racontée à l’écran : 25 scénarii éventuels, 5 fins possibles !

EXPOSITION, S’il vous play - Institut français de Barcelone
Exposition de jeux vidéo français sur des supports numériques.

ATELIER - Machines à lire, Kayak (Julie Stephen Chheng) - Institut français de Madrid
Les enfants composeront des formes avec des papiers découpés pour créer des combinaisons infinies de paysages qui prendront vie avec l’aide d’une application numérique.

Le saviez-vous ? La France porte une vision ambitieuse, démocratique et humaniste, du numérique :

La France accueille la treizième édition du Forum sur la Gouvernance de l’Internet (FGI) du 12 au 14 novembre 2018 sur le thème « Internet de confiance ». Le FGI est une plateforme mondiale de débat sur l’ensemble des questions de politique publique relatives à l’Internet et a pour but de faciliter les échanges entre les gouvernements, les organisations intergouvernementales, les entreprises privées, la communauté technique et les organisations de la société civile. Le FGI permet à la France de promouvoir une vision française et européenne du numérique, déjà présentée par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères en décembre 2017 dans la stratégie internationale pour le numérique.

Le sommet "Tech for Good" l’a montré : organisé par le président de la République Emmanuel Macron a reçu à en mai dernier à l’Elysée une soixantaine de dirigeants et acteurs de la high-tech mondiale pour les convaincre de s’engager en faveur des « biens communs » (éducation, emploi, santé…). Il a réuni des sommités du secteur les patrons de Facebook, SNCF, Uber, Orange, Microsoft, IBM, Free, Sanofi,…
Uber s’est engagé à offrir gratuitement à ses 150.000 chauffeurs et coursiers en Europe une assurance sociale et Intel a annoncé un partenariat avec l’Institut Curie pour utiliser l’intelligence artificielle en oncologie.

La France possède le plus grand incubateur de startup du monde : la Station F a été inaugurée le 29 juin 2017 par Emmanuel Macron, la maire de Paris, Anne Hidalgo, et le fondateur de l’opération de téléphonie Free, Xavier Niel. La "start-up nation" a désormais son centre opérationnel : les 34 000 mètres carrés de l’ancienne halle Freyssinet, dans le 13e arrondissement de Paris. C’est une ruche de jeunes entrepreneurs, capable d’accueillir 1 000 start-up réparties sur 3 000 postes de travail, avec une capacité maximale de 9 000 personnes.

Construire l’État numérique, une réalité  : le Grand Plan d’Investissement vise à dématérialiser 100% des services publics (hors délivrance des titres d’identité) et doit permettre de réduire durablement la dépense publique à l’horizon 2022 (4,4 milliards d’euros pour rendre l’État plus agile et améliorer la qualité et l’accessibilité des services publics).
Par ailleurs, 4,9 milliards d’euros doivent permettre d’accélérer la numérisation du système de santé et de cohésion sociale. Il s’agit notamment de développer les maisons de santé dans les territoires en manque de médecins, de moderniser les équipements hospitaliers et de soutenir la recherche médicale.

Le congrès « Smart cities, Smart Territoires » a lieu à Barcelone du 13 au 15 novembre 2018. C’est l’événement de référence international de la ville durable. La France sera présente dans son pavillon et les entreprises pourront présenter des solutions technologiques aux acteurs et porteurs de projets internationaux.
Un autre colloque s’est tenu en mai 2018 à Paris et avait pour objectif de faire le point sur les promesses de la "Smart city à la française", d’y analyser les enjeux et d’identifier les étapes indispensables à la réalisation d’un projet. A ce titre, un nouveau guide illustré, ludique et gratuit « Construire son smart territoire » a été présenté dans le but d’accompagner les collectivités dans la construction d’un projet de territoire intelligent.

Dernière modification le 13/11/2018

haut de la page