Les systèmes éducatifs français et espagnol [es]

1- Le système éducatif en France

Des principes fondamentaux
Le système d’enseignement français est fondé sur des grands principes :

  • L’instruction est obligatoire entre 6 et 16 ans.
  • Elle est laïque et gratuite.
  • Les personnels et les élèves sont soumis à une neutralité d’opinion.
  • La liberté de l’enseignement est reconnue aux établissements privés.
    De l’école maternelle au lycée

L’école maternelle peut accueillir les enfants avant l’instruction obligatoire qui débute à 6 ans. Il s’agit d’une originalité du système français. Elle est le plus souvent organisée en petite, moyenne et grande section, en fonction de l’âge des enfants. Les locaux des écoles appartiennent aux communes qui ont la charge de leur entretien.

L’école élémentaire ou « primaire » accueille les enfants scolarisés de 6 à 11 ans. Elle est mixte et gratuite si elle est publique. Elle comporte trois cycles : le cycle 1, cycle des apprentissages premiers (petite section, moyenne section et grande section d’école maternelle), le cycle 2 (CP, CE1, CE2) et le cycle 3 (CM1 et CM2). Les locaux des écoles appartiennent aux communes qui ont la charge de leur entretien.
Le collège est l’établissement de niveau secondaire qui, à l’issue de l’école élémentaire, accueille tous les enfants scolarisés. Ils y suivent quatre années de scolarité : la sixième, la cinquième, la quatrième et la troisième. Les collèges publics sont des établissements publics locaux d’enseignement (EPLE). Ils définissent et mettent en œuvre un projet d’établissement, qui leur permet de prendre des initiatives et d’être autonomes. La gestion de leurs bâtiments relève des départements, en application des lois de décentralisation.

Les lycées publics ont un statut d’établissements publics locaux d’enseignement (EPLE). Leur construction et leur entretien relèvent des collectivités territoriales de par les lois de décentralisation, qui ont rattaché les lycées à la région. Chaque lycée a élaboré un projet d’établissement, qui lui permet d’avoir une politique particulière en fonction de son public scolaire.

À l’issue du collège : les élèves peuvent poursuivre leur scolarité dans un lycée d’enseignement général et technologique ou dans un lycée professionnel. La scolarité dure trois ans : classes de seconde, de première et de terminale.

- Plus d’informations sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

L’Université : dans le cadre de l’harmonisation des cursus d’enseignement supérieur européens, le cursus universitaire français s’organise autour de trois diplômes nationaux : la licence, le master et le doctorat. Cette organisation, dite L.M.D., permet d’accroître la mobilité des étudiants européens, la mobilité entre disciplines et entre formations professionnelles et générales.

Chaque semestre d’études est affecté de 30 crédits crédits ou E.C.T.S. (European Credit Transfert System), communs à de nombreux pays européens : en licence, 6 semestres validés soit au total 180 crédits ; en master 4 semestres validés soit au total 120 crédits (300 crédits en capitalisant avec la licence).

Chaque enseignement du semestre reçoit un nombre de crédits proportionnel au temps que l’étudiant doit y consacrer et qui inclut le travail personnel. Dans le cadre de leur contrat pédagogique, les étudiants peuvent acquérir des crédits dans des établissements d’enseignement supérieur à l’étranger. Les crédits sont également transférables d’un parcours à l’autre (sous réserve d’acceptation de l’équipe pédagogique). Le parcours universitaire organisé en crédits est ainsi moins rigide, plus personnalisé qu’auparavant et permet aux étudiants de découvrir d’autres disciplines avec le seul impératif de conserver un cursus cohérent.

- Plus d’informations sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur.

2- Le système éducatif en Espagne

L’éducation en Espagne est réglementée par le ministère de l’Éducation et de la Formation professionnelle, mais les gouvernements des Communautés autonomes sont ceux qui gèrent et financent les établissements scolaires dans leur territoire. L’éducation y est obligatoire et gratuite de 6 à 16 ans.

L’école maternelle (educación infantil) est le niveau d’éducation mis en place de la naissance jusqu’à l’âge de six ans, dans le but d’aider les enfants dans leur développement physique, affectif, social et intellectuel. L’école maternelle se divise en deux cycles : Le premier concerne les enfants jusqu’à 3 ans et le deuxième, gratuit, concerne les enfants âgés de 3 à 6 ans.

L’école élémentaire (educación primaria) revêt un caractère obligatoire et gratuit. Elle se divise en six années scolaires successives dès l’âge de six ans et jusqu’à l’âge de douze ans. En règle générale, les élèves intègrent la première année de l’éducation élémentaire l’année où ils vont avoir six ans.

Le collège (educación secundaria obligatoria –ESO-) est un niveau d’éducation obligatoire et gratuit qui vient compléter l’éducation de base. Il se divise en quatre années scolaires successives de l’âge de douze ans jusqu’à l’âge de seize ans.

Le lycée (bachillerato) fait partie du deuxième niveau d’éducation obligatoire susmentionné, mais il se réalise sur une base volontaire. En Espagne, le lycée comprend deux années scolaires successives, entre 16 et 18 ans.

La FP (formation professionnelle) tente de rapprocher la réalité du marché du travail aux étudiants et de répondre aux besoins de personnel qualifié par les différents secteurs professionnels. La formation professionnelle offre plus de 150 parcours de formation, réunis autour de 26 groupes professionnels, dont les contenus théoriques et méthodologiques sont adaptés aux divers domaines professionnels.

En ce qui concerne les études universitaires, dans un grand nombre de pays de l’espace européen de l’enseignement supérieur, la durée de la licence peut s’étendre de 180 crédits ECTS (3 ans) à 240 crédits ECTS (4 ans) ou plus, selon la reconnaissance des attributions professionnelles. L’Espagne a choisi une durée minimale de 240 crédits pour les licences. La modification approuvée permet d’offrir des licences à partir de 180 crédits afin d’adapter les études en Espagne à celles des pays avec lesquels elle partage une plus grande mobilité internationale des étudiants et un marché du travail commun. Ce sont les Universités, dans l’exercice de leur autonomie, qui décident quels diplômes officiels de licence et master elles dispensent, ainsi que leur durée.

Dernière modification le 24/04/2019

haut de la page