Le cinéaste André S.Labarthe à Madrid [es]

L’Institut français de Madrid met à l’honneur le cinéaste André S. Labarthe en cette fin avril 2013. Plusieurs films seront projetés et deux rencontres seront organisées en présence du réalisateur.

RENCONTRES
- Mercredi 24 avril 2013, à 19:30h :
Projection de documentaires en présence d’André S. Labarthe et Anne-Lise Broyer.
Lieu : Cine Doré, Santa Isabel n.º 3 - Madrid.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

- Vendredi 26 avril 2013, à 20:00h :
Rencontre entre André S. Labarthe et Guillermo Solana,
Directeur artistique du Musée Thyssen-Bornemisza.
Lieu : Médiathèque de l’Institut français d’España à Madrid.
C/ Marqués de la Ensenada, 12 - Madrid
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

CYCLE DE CINE
Lieu : Ciné Doré, C/ Santa Isabel, 3 - Madrid

- Mercredi 24 avril 2013 – 19.30h.
Van Gogh à Paris... Repérages et L’Art Océanien
En présence du réalisateur André S. Labarthe et de Anne-Lise Broyer.
Durée : 66’

- Jeudi 25 avril 2013 - 20:00h.
Kandinsky, entr’aperçu et Rauschenberg, Fragment d’un portrait
Durée : 78’

- Samedi 27 avril 2013 à 19:45h
Roy Lichtenstein : Un point, c’est tout y Soleil coupé nº1
Durée : 105’

- Dimanche 28 avril 2013 à20:00h.
Soleil cou coupé nº2 et Hitchcock & Ford. Le Loup et l’Agneau


JPEG
Biographie d’André S. Labarthe

Né en 1931, André S. Labarthe commence son activité cinématographique comme critique alors qu’il achève ses études de philosophie, au début des années 1950. quand il rencontre André Bazin, le théoricien lui propose d’entrer dans la rédaction des Cahiers du Cinéma, fondée en 1951.

La vision d’André S Labarthe contribue à la naissance de la Nouvelle Vague. Plus tard, André S. Labarthe passe à la réalisation et à la production lorsqu’il crée, avec Janine Bazin, la série Cinéastes de notre temps en 1964, dont le premier film est consacré à Luis Buñuel. Parallèlement, il apporte sa collaboration à l’émission Cinéma, cinémas de 1982 à 1987, et également à de nombreux programmes télévisés consacrés à la peinture, au théâtre et plus récemment à la littérature, (avec la série Un siècle d’écrivains). Son dévouement pour la danse est très important, à travers la série qui commence en 1984, dédiée aux grandes figures de la danse, dans laquelle la procédure est semblable à celle de Cinéastes de notre temps : laisser l’auteur exprimer lui-même sa vision et les multiples facettes de sa discipline.

La filmographie de Labarthe compte plus de cent films.

En 1964, André S.Labarthe et Janine Bazin produisent le premier film de la série Cinéastes de notre temps ; ils réalisent un documentaire de 44 minutes sur Luis Buñuel, célèbre réalisateur espagnol qui créa plus d’une trentaine de films entre les années 1929 et 1977.

Dernière modification le 25/04/2013

haut de la page