Le 14 juillet, fête nationale française [es]

Célébrée depuis 1880, la fête nationale française commémore à la fois la prise de la Bastille en 1789 et la Fête de la Fédération en 1790.

Le 14 juillet est devenu la fête nationale française par une loi de 1880. Le 14 juillet commémore deux événements révolutionnaires :

- la prise de la Bastille, prison fortifiée au cœur de Paris, en 1789 : la chute de la vieille forteresse, devenue le symbole de l’absolutisme représente l’opposition du peuple de Paris au pouvoir royal et l’entrée effective dans le processus révolutionnaire.

- la Fête de la Fédération en 1790 : elle a eu lieu à l’initiative de La Fayette, au Champs-de-Mars le 14 juillet 1790, à l’occasion du premier anniversaire de la prise de la Bastille, pour fêter les fédérés des gardes nationales de France. Elle se voulait un événement de réconciliation et d’unité des Français. Le roi Louis XVI assista à cette fête et y prêta serment à la Nation et à la loi.

Les célébrations du 14 juillet

Le 14 juillet est un jour férié en France. La journée s’organise autour de deux éléments principaux, le défilé militaire sur les Champs-Elysées et l’ensemble des festivités populaires (bals, illuminations ou feux d’artifice) dans les villes et villages de France. Des réceptions du 14 juillet ont également lieu dans la plupart des ambassades de France à l’étranger.

Les symboles de la République française :

• Le drapeau tricolore bleu, blanc, rouge : Emblème national de la Cinquième République, le drapeau tricolore est né de la réunion, sous la Révolution française, des couleurs du roi (blanc) et de la ville de Paris (bleu et rouge). Aujourd’hui, le drapeau tricolore flotte sur tous les bâtiments publics.

L’hymne national, la Marseillaise : A l’origine chant de guerre révolutionnaire et hymne à la liberté, la Marseillaise s’est imposée progressivement comme un hymne national. Elle accompagne aujourd’hui la plupart des manifestations officielles.

• La Marianne, coiffée d’un bonnet phrygien

• La devise, « Liberté Egalité Fraternité »

• Le 14 juillet

• Le coq : Le coq apparaît dès l’Antiquité sur des monnaies gauloises. Il devient symbole de la Gaule et des Gaulois à la suite d’un jeu de mots, le terme latin " gallus " signifiant à la fois coq et gaulois.

• Le faisceau de licteur : Le faisceau de licteur est un emblème très souvent utilisé pour représenter la République française, même s’il n’a aujourd’hui aucun caractère officiel.

• Le sceau : Marque distinctive et signe d’autorité, le sceau est détenu au Moyen Age et sous l’Ancien Régime par les différents pouvoirs civils ou religieux et par le roi lui-même. Aujourd’hui l’usage du sceau n’est réservé qu’à des occasions solennelles comme la signature de la Constitution et éventuellement ses modifications.

Source : www.elysee.fr

Dernière modification le 14/07/2017

haut de la page