La recherche en France et en Espagne [es]

1- La recherche en France

La politique française de Recherche est conduite par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI). La loi relative à l’enseignement supérieur et à la recherche, promulguée le 22 juillet 2013, fixe comme priorités de redonner ambition et cohérence à la recherche mais aussi de renforcer son rayonnement international. Une stratégie nationale de la recherche est élaborée et révisée par le ministère tous les 5 ans. Plus d’informations sur le système de recherche en France.

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et le Conseil stratégique de la recherche (CSR) définissent les objectifs généraux et le budget global de la politique publique de recherche. Les agences de financement – comme l’Agence nationale de la recherche (ANR) – alliances et organismes de recherche formulent les priorités thématiques par secteur et décident de l’affectation des ressources. L’évaluation est conduite par le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres).

Les activités de recherche sont réalisées pour 1/3 par les établissements d’enseignement supérieur et organismes nationaux de recherche (recherche publique), et pour 2/3 par les entreprises (recherche privée). Pour soutenir les initiatives de recherche et développement (R&D) de ces dernières, l’État français a créé le crédit impôt recherche (CIR).

Dans le domaine de l’innovation, le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a mis en place un Plan national pour l’innovation afin de développer l’entrepreneuriat, intensifier les interactions entre recherche publique et entreprises, et valoriser la recherche autour de campus d’innovation.

D’autres outils et initiatives existent également :

  • BPIFrance, qui accompagne l’internationalisation des entreprises et leur croissance vers l’innovation en collaboration avec Business France ;
  • French Tech : label mis en place par le gouvernement français pour favoriser le rayonnement international des start-up numériques françaises. L’initiative est présente à Barcelone.

2- La recherche en Espagne

La politique espagnole de recherche est conduite par le Ministère de la Science et de l’Innovation. La loi 14/2011 (1er juillet 2011) prévoit l’adoption d’une Stratégie espagnole pour la science, la technologie et l’innovation. Adoptée en 2013 à l’issue d’une concertation entre l’administration centrale, les communautés autonomes et le monde scientifique, celle-ci fixe les grandes priorités nationales pour 2013-2020 : reconnaissance des talents et de leur employabilité, développement de la recherche scientifique et technique d’excellence, impulsion d’un leadership industriel, R&D orientée vers la résolution des défis de la société. Elles sont mises en œuvre par deux plans de 4 ans, déclinés en programmes annuels.

Le Conseil de politique scientifique, technologique et d’innovation assure la coordination générale de la recherche : il intervient dans la définition de la stratégie et le suivi des plans étatiques, et promeut des actions conjointes entre administration générale et communautés autonomes. Le monde scientifique et économique joue un rôle à travers le Conseil consultatif pour la science, la technologie et l’innovation, qui formule des recommandations sur la politique de recherche. La Commission nationale d’évaluation de l’activité de la recherche (CNEAI) évalue annuellement l’activité de recherche des universités et organismes de l’administration générale de l’État.

Divers organes associés au ministère participent à la mise en œuvre de la recherche. Le Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique (CSIC), agence d’État et plus grande institution publique consacrée à la recherche – équivalent au CNRS en France – a pour mission la promotion et le développement de la recherche scientifique. L’Agence d’État de la Recherche (AEI) coordonne le financement et la gestion des fonds publics en matière de R&D. Le ministère s’appuie aussi sur des organismes publics de recherche (OPIs) engagés au plan pratique.

Dans le domaine de l’innovation, c’est le Centre pour le Développement technologique et industriel (CDTI), dépendant également du ministère, qui reçoit les demandes de financement et soutient les projets de R&D des entreprises espagnoles.

La Fondation Espagnole pour la Science et la Technologie (FECYT) joue un rôle de lien entre les acteurs du secteur mais aussi entre la recherche et le grand public à travers des actions de divulgation.

L’Espagne étant un pays fortement décentralisé, les communautés autonomes mettent également en place des politiques publiques en matière de recherche et d’innovation.

Dernière modification le 18/06/2020

haut de la page