La France met à l’honneur la police et la garde civile espagnoles [es]

L’ambassadeur de France en Espagne, Yves Saint-Geours, a présidé la cérémonie annuelle de remise de décorations à la police et à la garde civile espagnoles, en présence du ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, de la secrétaire d’Etat à la Sécurité, Ana María Botella Gómez, du Délégué du gouvernement dans la Communauté de Madrid, José Manuel Domínguez Uribes, du Général de Corps d’Armée, Thibault Morterol, et du Contrôleur Général de la Police nationale, Bernard Charbonnier.

Cette cérémonie, qui s’est tenue le 23 octobre à la Résidence de France à Madrid, témoigne cette année encore de l’excellence de la coopération en matière de sécurité entre la France et l’Espagne.

Seize médailles de la Défense nationale, 29 médailles d’honneur de la Police nationale ainsi que 5 médailles de la Sécurité intérieure ont été remises lors de cette cérémonie. Parmi les récipiendaires : plusieurs commandants, des colonels et des commissaires ou des inspecteurs chef, des hommes et des femmes qui se sont illustrés par leur travail, en particulier sur des sujets et dans des dossiers ayant trait à la coopération franco-espagnole.

« La sécurité est le premier droit des citoyens », a rappelé l’ambassadeur de France en Espagne. Yves Saint-Geours, qui a souligné le fait que décorations viennent reconnaître l’engagement des forces de sécurité espagnoles aux côtés de la France sur plusieurs fronts d’intervention : terrorisme, immigration irrégulière, crime organisé, mais aussi la sécurité civile.

Le ministre espagnol de l’Intérieur a également évoqué le thème de la sécurité civile, crucial dans le contexte actuel, et est revenu également sur l’historique de la coopération franco-espagnole, et notamment sur l’étape décisive qu’avait été la lutte commune contre ETA dans la construction d’une « confiance mutuelle » entre nos deux pays, « qui a abouti à de grands succès et à de grandes avancées ». « En décernant ces médailles à nos forces de sécurité, vous faites d’eux, en quelque sorte, des Français », a conclu Fernando Grande-Marlaska.

Durant son intervention, le Contrôleur Général de la Police nationale, Bernard Charbonnier, a dit sa « satisfaction face à l’excellence de la coopération opérationnelle bilatérale ». Il a rappelé également que l’Espagne était à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme international, contre toutes les formes de la criminalité organisée et de l’immigration irrégulière : « l’amitié, la confiance et le professionnalisme permettront de lutter avec succès contre toutes les menaces ».

Durant son allocution, le Général de corps d’armée de la Gendarmerie Nationale, Thibault Morterol, a quant à lui salué « la détermination » des forces de sécurité espagnoles et loué « la fraternité d’armes ». Il a notamment évoqué les travaux en cours pour élaborer un plan d’interception à la frontière et pour lutter contre les réseaux criminels. Thibault Morterol a par ailleurs souligné « la grande proximité de vues et de savoir-faire » indispensables à la bonne marche des opérations au Sahel. Le Général a également annoncé l’arrivée imminente d’élèves de la garde civile espagnole à l’école de gendarmerie de Dijon, pour un cycle de cours communs avec les gendarmes, « une formation commune inédite », qui sera le pendant du séjour conjoint à Valdemoro.

En savoir plus :

[VIDEO] La relation franco-espagnole en matière de sécurité :
Nous avons recueilli les expertises du Ministre-conseiller, Gautier Lekens, du chef du Service de sécurité intérieure, Jean-Marc Souvira, ainsi que de l’Officier de liaison avec la police nationale espagnole, Nicolas Engel.

Dernière modification le 13/11/2018

haut de la page