L’Espagne choisit son prix Goncourt [es]

JPEG

Le prix Goncourt est le prix littéraire le plus prestigieux de France. Depuis 1903, l’Académie Goncourt se réunit tous les ans pour récompenser le roman, publié dans l’année, d’un auteur d’expression française. Après les délibérations lors d’un déjeuner chez Drouant, le célèbre restaurant temple de la littérature en France, le lauréat se voit remettre un chèque de 10 euros, la portée du Goncourt se mesurant en termes de prestige et non de revenus (bien que le titre primé soit ensuite tiré à plus de 300 000 exemplaires). André Malraux, Romain Gary, Marguerite Duras, et plus récemment Leïla Slimani en 2016 et Éric Vuillard en 2017, font partie des auteurs primés. Le 7 novembre dernier, c’est Nicolas Mathieu qui a été couronné pour son roman Leurs enfants après eux (Actes Sud).

Des étudiants espagnols ont, pour la deuxième année consécutive, choisi, après délibération à la Résidence de France à Madrid jeudi 13 décembre, avec l’écrivain espagnol Antonio Muñoz Molina, l’ambassadeur de France en Espagne Yves Saint-Geours et l’écrivain et membre de l’Académie Goncourt Tahar Ben Jelloun, le gagnant du "Choix Goncourt de l’Espagne". Ils ont choisi Frère d’âme, de David Diop (Seuil).

Le « Prix Goncourt : le choix de… » à l’étranger a débuté en 1998, à l’initiative de l’Institut français de Cracovie. En 2017, lorsque l’Espagne a rejoint les rangs, neuf pays ou zone géographique étaient concernés : la Belgique, l’Italie, l’Orient, la Roumanie, la Pologne, la Serbie, la Slovénie, la Bulgarie et la Suisse. Cette année, les Prix Goncourt « le choix de l’Algérie » et « le choix de la Chine » ont aussi été proposés.

JPEG

C’est ainsi que sept étudiants, porte-parole de sept universités (Universidad de Valencia, Universidad Autónoma de Madrid, Universidad de Comillas, Universidad de Castilla La Mancha, Universidad de Cádiz, Universidad de Salamanca et Universidad de Valladolid), ont composé le jury présidé par Antonio Muñoz Molina. La délibération a eu lieu de 12h00 à 13h15. À 13h30, une étudiante de l’université de Castilla La Mancha, Inés San José, ancienne élève de Bachibac, a annoncé le lauréat du "Prix Goncourt : le choix de l’Espagne" à la presse espagnole : Frère d’âme, de David Diop (Seuil).

JPEG

Les quatre romans en lice étaient :
- Frère d’âme, David Diop (Seuil)
- Maîtres et esclaves, Paul Greveillac (Gallimard)
- L’hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy (Flammarion)
- Leurs enfants après eux, Nicolas Mathieu (Actes Sud)

Ce projet permet de faire entendre la voix de l’Espagne sur la qualité de la production littéraire française en y associant les départements de littérature française de sept universités espagnoles de renom. L’écrivain récompensé sera invité en Espagne en 2019.
L’an dernier, les étudiants avaient majoritairement voté pour L’art de perdre. Le prix a été remis à Alice Zeniter en juin dernier en présence d’Antonio Muñoz Molina et des membres de l’Académie Goncourt, le Président Bernard Pivot et Pierre Assouline.

- Choix Goncourt de l’Espagne 2017
JPEG

Dernière modification le 14/01/2019

haut de la page