G20 : une opportunité pour une taxe sur les transactions financières [es]

La France assume la présidence du G20 avec un objectif clair : promouvoir de nouvelles idées et apporter des réponses concrètes aux nouveaux déséquilibres mondiaux. Pour cela, elle s’est fixée six défis prioritaires : 1/ Réformer le système monétaire international, 2/ Renforcer la régulation financière, 3/ Lutter contre la volatilité des prix des matières premières, 4/ Développer l’emploi et renforcer la dimension sociale de la mondialisation, 5/ Lutter contre la corruption, 6/ Promouvoir le développement.

La France a fait le pari d’une présidence ouverte, en s’associant étroitement avec ses partenaires pour trouver avec eux un consensus sur ces sujets complexes. Le président de la République a pris contact avec les Chefs d’État et de Gouvernement associés au G20, ainsi que d’autres que d’autres dirigeants. De la même façon, la France a fait le choix d’associer d’autres acteurs de la société civile à sa présidence : ONG, experts, économistes, chercheurs...

C’est dans cet esprit que l’Ambassadeur de France en Espagne, Bruno Delaye, a accepté de recevoir au nom du président de la République la flèche de "L’alliance Taxe Robin des Bois", soutenue par Ayuda en Acción, InspirAction, Intermón Oxfam, Plan Internacional, Plataforma Acción por la Salud Global et Save the Children. Une flèche symbolique, en effet destinée à être remise à la France afin, qu’en sa qualité de présidente du G20, elle poursuive ses efforts en faveur d’une taxe sur les transactions financières internationales.

JPEG

- Le message de l’Ambassadeur de France en Espagne, Bruno Delaye :

« Au nom du gouvernement de la République française, je suis heureux de recevoir, à la Résidence de France, l’Alliance Robin Hood et de me faire le messager de votre engagement en faveur d’une taxe sur les transactions financières.

C’est aussi l’occasion de rappeler qu’agir pour le développement constitue l’un des objectifs de la présidence française du G20 :

Oui, la France donne l’impulsion : elle porte dans le cadre du G20 le débat sur les financements innovants – ils sont indispensables pour respecter nos engagements dans le cadre des Objectifs du millénaire et lutte contre le changement climatique - il s’agit d’une des priorités du Président de la République et Christine Lagarde portera ce projet lors de la réunion des Ministres des finances du G20 qui commence demain à Paris.

Oui, la France défend une taxe sur les transactions financières car, comme l’a rappelé le Président de la République le 24 janvier dernier, il s’agit d’une taxe MORALE compte tenu de la crise financière que nous venons de traverser, UTILE pour dissuader la spéculation et EFFICACE pour trouver de nouvelles ressources pour le développement.

La bataille sera rude mais nous mèneront ce combat avec nos partenaires et en particulier avec la société civile car la France a fait le choix d’une présidence ouverte, collective et à l’écoute de la société civile. »

JPEG

- La Taxe "Robin des Bois"
- Lettre de "L’Alliance Robin des Bois" adressée à l’Ambassadeur de France en Espagne :

PDF - 634.6 ko
(PDF - 634.6 ko)


- Déclaration sur les financements innovants pour le développement :

PDF - 80.2 ko
(PDF - 80.2 ko)


- Consulter notre dossier thématique sur la présidence française du G20-G8
- La France invite des pays non membres du G20, dont l’Espagne, au sommet de Cannes (3-4 novembre 2011)

Dernière modification le 15/09/2017

haut de la page