Exposition : "Hervé di ROSA Gráfica - Dialogue avec les objets" [es]

Le Musée National des Arts Décoratifs de Madrid accueille jusqu’au 12 mai prochain la première exposition personnelle de l’artiste Hervé di Rosa en Espagne, organisée par L’Institut français d’Espagne à Madrid et le Ministère de l’Éducation, de la Culture et du Sport espagnol.
"Hervé di Rosa Gráfica - Diálogo con los objetos" présente l’œuvre graphique de l’artiste Hervé Di Rosa, figure de l’art contemporain en France.

JPEG

Cette exposition est aussi le rapprochement entre le Musée National des Arts décoratifs de Madrid et le Musée International des Arts Modestes que Di Rosa a créé et inspiré depuis l’année 2000 à Sète. Dans ses expositions temporaires, le MIAM cherche à provoquer le dialogue entre les formes plus marginales de l’art (art populaire, art brut, jouets…) et l’art contemporain. À Madrid, la rencontre se produit parmi quelques pièces choisies dans les collections du MNAD et certaines des œuvres, très personnelles, de l’artiste.

JPEGHervé Di Rosa est un passionné des arts graphiques, des livres et de tous les objets imprimés. Il possède une fabuleuse collection de documents graphiques du XXème siècle, provenant de tous les continents. Dans chacun des pays où il a travaillé, il a toujours produit une série de gravures et publié un livre. Il a travaillé dans les ateliers de gravures historiques de la Ville de Paris, mais aussi à l’atelier de graphisme de La Havane, ou bien dans la chambre de son hôtel à Kumasi. En 2012, a été publié le catalogue de son œuvre graphique qui contient plus de 600 références réalisées entre 1977 et 2012. DIROSA GRAPHIC, éditions Fage-Angel Art Servanin, Lyon 2012.

crédit : Diego Sánchez - JPEGJean Seisser, auteur du catalogue et commissaire de l’exposition, a fait une sélection spéciale des grandes œuvres qui représentent la diversité des techniques utilisées par Hervé Di Rosa depuis les années 80, jusqu’à nos jours (lithographie, chalcographie, sérigraphie, carborundum, eau-forte, etc.). Cette première exposition de l’artiste à Madrid, parcoure les différentes époques mais aussi la variété géographique artistique d’Hervé Di Rosa. L’utilisation des outils les plus rudimentaires, comme le bois ou le carton, ainsi que les programmes informatiques les plus récents pour réaliser les images digitales crées ces derniers mois.

Hervé Di Rosa, a voulu nous présenter aussi un dialogue avec quelques pièces choisies parmi les collections du Musée National des Arts Décoratifs.

HERVÉ DI ROSA – Sète, Francia 1959

Hervé di Rosa et Alain Fohr, directeur général de l'Institut Français d'Espagne crédit : Diego Sánchez - JPEGAu début des années 80 en France, le peintre Hervé Di Rosa fut un des fondateurs du mouvement de la “figuration libre”, qui revendiqua l’influence de la culture populaire (BD, punk, cinéma, TV) dans l’art contemporain. Artiste polyvalent, il a pratiqué plusieurs techniques, entre autres la peinture, la sculpture, la tapisserie, les gravures, la peinture sous fresques, les laques traditionnelles, les tissus cousus et même les dessins animés (“Les Renés”, 26 épisodes de 26 mn diffusés par Canal Plus en 2000). Il a vécu et travaillé dans plusieurs pays tels que la Bulgarie, l’Ethiopie, le Vietnam, le Mexique, l’Afrique du Sud, le Bénin, le Ghana, le Cameroun, Cuba, la Tunisie, les Etats-Unis, afin de mêler les cultures, les pratiques artisanales et les modes d’expression locales.

C’est l’inventeur du concept de l’“art modeste”, et il a créé à Sète, France, en 2000, le Musée International des Arts Modestes (MIAM), où il invite à dialoguer les formes de l’art marginal et populaire, ses collections de jouets et l’art contemporain.

Son travail a été exposé depuis 1981 dans plus de 200 expositions personnelles en France, Hollande, Belgique, Allemagne, Etats-Unis, Mexique, etc. Son œuvre est présentés dans de prestigieuses collections publiques et privées en Europe, en Amérique et en Asie.

Il réside et travaille à Séville depuis 2009.


- En savoir plus :

Site Internet de Hervé di ROSA

Dernière modification le 19/03/2013

haut de la page