Entreprises : couloir méditerranéen [es]

L’ambassadeur de France en Espagne, Bruno Delaye, a inauguré, lundi 9 mai à Barcelone, la première Rencontre entrepreneuriale France-Espagne dans le Couloir méditerranéen.

JPEG

L’ambassadeur a notamment souligné "l’importance que la France accorde à cette série de rencontres franco-espagnoles qui s’ouvrent aujourd’hui pour aborder notamment le thème concret et d’actualité du corridor méditerranéen « ferroviaire ». Cet évènement est aussi pour nous l’occasion de réitérer notre profond attachement au développement plus large de nos « interconnexions transpyrénéennes », qui ont connu des avancements sans précédents depuis 2 ans, depuis le dernier sommet franco-espagnol.
Aujourd’hui nos sections transfrontalières, ferroviaires, maritimes, électriques et gazières, mobilisent des investissements publics et privés cumulés de part et d’autre qui se chiffrent entre 2 et 3 Mds d’en cours. Ces projets transfrontaliers du côté français comme du côté espagnol ne sont presque pas touchés par la crise et les réductions budgétaires, preuve de notre engagement conjoint à « en finir avec la barrière des Pyrénées ».

Il a également relevé "la réciprocité des relations économiques entre la France et l’Espagne. En 2010, la France est le deuxième fournisseur de l’Espagne derrière l’Allemagne. Mais surtout, la France reste le premier client de l’Espagne captant une part de 18.3% des exportations espagnoles en 2010, bien loin devant l’Allemagne."

La Chambre de Commerce et d’Industrie Française de Barcelone et la Cambra de Comerç de Barcelona ont lancé conjointement cette initiative entrepreneuriale visant à consolider le projet européen. A cet effet, elles organiseront, tous les deux ans, des rencontres centrées sur un thème d’intérêt commun ayant une approche éminemment pratique.
Le thème de cette "Première rencontre entrepreneuriale France-Espagne dans le Couloir méditerranéen" qui s’est tenue le 9 mai à Barcelone, était La logistique et le transport. Les infrastructures et les services de transports adéquats sont des éléments essentiels pour aider les entreprises à être plus compétitives et à trouver leur place dans le cadre de l’économie globale.
Le pari du Couloir méditerranéen répond à une stratégie commune qui vise à situer les ports du sud de l’Europe comme principale porte d’entrée et de sortie des marchandises entre les marchés européens et ceux d’Extrême orient tout en renforçant la logistique dans le cadre euro-méditerranéen.
Le 16 mars dernier, le ministère espagnol des Infrastructures, de la Planification et du Développement (Ministerio de Fomento) a présenté à Barcelone son étude technique sur le Couloir ferroviaire méditerranéen. Il a déclaré son engagement politique ferme et a fixé l’année 2020 comme échéance pour la fin des travaux avec un budget global de 51,3 milliards d’euros. Il reste, cependant, à définir comment les objectifs généraux seront atteints.

La Consule générale de France à Barcelone, Anne Grillo, avec le président de la Généralité de Catalogne, Artur Mas - JPEG
La journée du 9 mai s’adressait aux responsables d’entreprises, d’institutions et d’organismes ayant une activité dans le couloir méditerranéen et souhaitant connaître les règles logistiques de cette région économique. Ils ont pu apporter leur vision et débattre des propositions à un moment où des décisions de première importance pour l’avenir des infrastructures du Couloir méditerranéen sont en train de mûrir.

- La "Première rencontre entrepreneuriale France-Espagne dans le Couloir méditerranéen" s’est tenue le lundi 9 mai 2011, de 8h30 à 17h45, à la Casa Llotja de Mar (Passeig de Isabel II, 1) Barcelona.

- En savoir plus sur le site de la Chambre de Commerce et d’Industrie Française de Barcelone

- Télécharger le programme (en français) :

PDF - 1003.7 ko
(PDF - 1003.7 ko)


programme en catalan :

PDF - 1.1 Mo
Catalan
(PDF - 1.1 Mo)

JPEG

Dernière modification le 14/06/2011

haut de la page