Discours du Président de la République au Forum économique de Davos [es]

40ème Forum économique mondial
Discours d’ouverture du Président de la République, Nicolas Sarkozy

Davos, le 27 janvier 2010

JPEG

"Mesdames et Messieurs,

Bien sûr, permettez-moi de remercier le professeur Schwab et tous les organisateurs du Forum de Davos pour m’avoir invité à prononcer le discours d’ouverture de cette 40ème session.

Que les choses soient claires : je ne suis pas venu ici en tant que responsable politique pour donner des leçons à quiconque, mais pour vous dire que tous ensemble nous devons tirer les leçons de la crise. Pourquoi doit-on tirer les leçons tous ensemble ? Parce que nous en sommes tous responsables. Et parce que, surtout, nous sommes responsables du monde que nous allons laisser à nos enfants.

Mesdames et Messieurs, sans l’intervention des Etats, tout se serait effondré. Ce n’est pas une question de libéralisme, d’étatisme, de socialisme, de gauche ou de droite, c’est une réalité. Ne pas tirer des événements que nous avons connus il y a un an, la conclusion qu’il nous faut changer profondément, alors si nous ne changions pas, nous serions irresponsables.

Cette crise n’est pas seulement une crise mondiale.
Cette crise n’est pas une crise dans la mondialisation.
Cette crise est une crise de la mondialisation.

C’est notre vision du monde qui, à un moment donné, a été défaillante.
C’est notre vision du monde qu’il nous faut donc corriger.

Il n’y a pas de prospérité sans un système financier efficace, sans libre circulation des personnes et des marchandises, sans la concurrence qui remet en cause les rentes de situation. (...)"

Lire la suite en téléchargeant le discours au format PDF :

PDF - 60.2 ko
Discours d’ouverture du Président de la République, Nicolas Sarkozy, au 40ème Forum économique mondial
(PDF - 60.2 ko)

JPEG

- Présidence de la République

Dernière modification le 15/09/2017

haut de la page