Déplacement du Président de la République à Madrid (30.08.12) [es]

Le Président de la République, M. François Hollande, a rencontré ce jeudi 30 août 2012 à Madrid le chef du gouvernement du Royaume d’Espagne, M. Mariano Rajoy.

© Présidence de la République - Christelle Alix
© Présidence de la République - Christelle Alix
© Présidence de la République - Christelle Alix
© Présidence de la République - Christelle Alix
© Présidence de la République - Christelle Alix
© Présidence de la République - Christelle Alix

1. Un point presse conjoint de MM. Hollande et Rajoy (propos du Président de la République) était organisé à 14h30 au Palais de la Moncloa.

Lors de ce point presse, le Président de la République a insisté sur l’importance du Conseil européen du 19 octobre prochain : « Je considère que c’est à cette date, dans ce cadre, après qu’il y ait eu déjà des réunions de l’euro-groupe, que nous aurons à prendre les décisions qui concernent la zone euro et j’allais dire des décisions durables. »

Le Président de la République a, par ailleurs, développé les points de convergences entre la France et l’Espagne :

« Le Président Rajoy et moi-même sommes attachés à l’intégrité et à l’irréversibilité de l’euro. »

« Nous voulons qu’il n’y ait pas une réponse conjoncturelle aux difficultés de la zone euro. Nous voulons qu’il y ait des réponses aussi structurelles qui permettent d’en terminer avec cette période de doute, parfois d’atermoiement ou d’inquiétude. »

« Je rappelle que la France, dans sa dette souveraine, emprunte à des taux qui sont très inférieurs à ceux des espagnols, mais nous avons aussi à mettre de la croissance, à mettre de l’activité économique, à mieux coordonner nos politiques économiques. Voilà ce sur quoi nous avons convergé aujourd’hui. »

« Sur la Syrie, nous sommes (…) convaincus que Bachar el-Assad doit partir pour qu’il y ait une solution politique en Syrie et pour cela la formation d’un gouvernement alternatif, d’un gouvernement provisoire est la condition. »

« Sur le Sahel (…) le préalable là encore, c’est que nous aidions le gouvernement malien à asseoir son autorité et que les africains eux-mêmes Cédéao, Union Africaine, décident de procéder à une intervention sous mandat bien sûr des nations unies. »

Par ailleurs, le Chef du gouvernement espagnol, M. Mariano Rajoy, a déclaré que le sommet bilatéral qui aura lieu à Paris le 10 octobre prochain « est la meilleure expression du dialogue constant et profond que des pays comme la France et l’Espagne doivent maintenir ». Il a, par ailleurs, remercier le Président de la République « de son soutien à certaines des initiatives que l’Espagne a défendues au dernier Conseil européen ». (retrouver l’intégralité des propos de M. Mariano Rajoy lors du point presse sur le site de la Moncloa - EN ESPAGNOL)

2. Le Président de la République a par ailleurs prononcé une allocution devant la communauté française à la résidence de France.

- Extraits de l’allocution du Président de la République :

« Je ne suis pas venu exprimer une solidarité, mais une volonté, pour faire en sorte que nous puissions travailler tous pour trouver des réponses durables, aux doutes, aux interrogations, aux scepticismes et parfois aux interpellations dans un délai qui devra être proche. »

« La relation entre la France et l’Espagne. C’est une relation qui est fondée sur la confiance, c’est un aspect important que nous avons évoqué avec le Président RAJOY et nous avons décidé qu’il y aurait, le 10 octobre prochain le sommet bilatéral entre la France et l’Espagne. Il se tiendra à Paris et nous aborderons les thèmes qui nous unissent, les infrastructures de transport, l’énergie, les autoroutes de la mer, mais également les échanges culturels, la capacité que nous pouvons avoir pour porter des projets ensemble, sur le plan de la recherche, mais également, des coopérations qui sont liées à nos propres sécurités et notamment la lutte contre le trafic de drogue, dont on sait qu’il affecte nos deux sociétés, ainsi que la lutte contre le terrorisme. »

« Vous ici en Espagne, vous êtes nos ambassadeurs, (…) je veux vous exprimer ma gratitude pour ce que vous faites, pour ce que vous êtes, Français hors de France pour un temps plus ou moins long, sachez que vous êtes pleinement des citoyens de la République. »

- Consultez la galerie photos Flikr

Dernière modification le 18/04/2013

haut de la page