Déplacement de l’ambassadeur sur la base navale espagnole de Rota (01.06) [es]

Yves Saint-Geours visite également le sous-marin nucléaire d’attaque ‘Emeraude’, parfaite illustration de notre coopération bilatérale dans le domaine maritime.

L’ambassadeur de France en Espagne visite la base navale espagnole de Rota (Cadix) dans le cadre de la candidature conjointe franco-espagnole pour l’installation sur place du quartier général (QG) de l’opération de l’Union européenne ATALANTE. Les structures de cette opération, dont la mission principale est la lutte contre la piraterie au large des côtes de la Somalie, sont actuellement basées à Northwood (Royaume-Uni).

JPEG

La France et l’Espagne font partie des contributeurs permanents de cette opération, à l’initiative de laquelle ils étaient en 2008. Leur candidature conjointe a pour objet, en plus du déménagement du quartier-général d’ATALANTE à Rota, l’installation concomitante du Centre de sécurité maritime pour la Corne de l’Afrique (MaSCHoA) à Brest (France).

Cette proposition conjointe contribuerait à renforcer la Politique de sécurité et de défense commune ainsi que les acquis de l’UE dans le domaine maritime, pilier de notre coopération bilatérale. En effet, si la France a acquis une solide expérience en matière de tenue de situation maritime, son partenaire espagnol pourrait faire bénéficier de son savoir-faire acquis par les trente-sept navires déployés par la Marine espagnole dans l’opération ATALANTE.

JPEG

Yves Saint-Geours visite également le sous-marin nucléaire d’attaque français ‘Emeraude’, à bord duquel se trouve actuellement un officier espagnol, parfaitement intégré à l’équipage français. Cette visite est l’occasion de saluer une coopération de longue date entre nos pays, illustrée notamment par la présence régulière d’officiers français et espagnol au sein des équipages, dans le cadre d’échanges fondés sur la réciprocité.

JPEG

JPEG

Dernière modification le 01/06/2018

haut de la page