Covid-19, l’Espagne en état d’alerte

PNG

1/ Depuis le samedi 14 mars 2020, l’intégralité du territoire espagnol est en état d’alerte (estado de alarma)

Face à l’épidémie au Covid-19, le gouvernement espagnol a déclaré l’« état d’alerte » (estado de alarma) par décret royal, le 14 mars 2020. L’état d’alerte a été depuis reconduit à plusieurs reprises. Il est actuellement en vigueur jusqu’au 7 juin. Le gouvernement espagnol n’exclut pas de nouvelles extensions.

Depuis le 4 mai, une sortie du confinement graduelle et territorialement différenciée est mise en œuvre, permettant la reprise progressive des activités économiques et la levée des restrictions de déplacement sur le territoire espagnol. Le passage d’une phase à l’autre se fera en fonction de critères sanitaires et de différents indicateurs (épidémiologiques, de mobilité, et socio-économiques).

Le port du masque est obligatoire, dès l’âge de 6 ans, sur la voie publique, dans les espaces à l’air libre ou fermés recevant du public, dès lors qu’il n’est pas possible de maintenir une distance de sécurité de deux mètres entre les personnes. Les exceptions ne peuvent être justifiées que par des raisons médicales, par une incompatibilité avec la pratique de certaines activités et par les cas de force majeure.

Le port du masque est obligatoire dans les transports publics.

a/ Contrôles aux frontières pour entrer sur le territoire espagnol

La frontière entre la France et l’Espagne n’est pas fermée. Toutefois, des contrôles sont désormais effectués aux frontières, à l’entrée sur le territoire espagnol. Selon les règles édictées par le ministère espagnol de l’intérieur, seuls peuvent accéder au territoire espagnol :

  • Espagnols ou résidents en Espagne, ainsi que les résidents d’autres pays de l’Union européenne ou des États associés à Schengen pour se rendre dans leur pays de résidence.
  • Titulaires d’un visa de longue durée délivré par un État membre et déposant une demande auprès de celui-ci.
  • Travailleurs transfrontaliers.
  • Professionnels de santé ou de soins aux personnes âgées.
  • Personnel dédié au transport de marchandises.
  • Personnel diplomatique.
  • Les personnes qui voyagent pour des raisons familiales impératives ou pour des raisons de force majeure dûment justifiées.

Toute modification des mesures aux deux frontières sera soumise à des critères sanitaires et à la maîtrise de la pandémie, et sera adoptée en coordination avec l’Union européenne et avec les autorités des pays voisins.

b/ Mise en quarantaine des voyageurs arrivant en Espagne

Depuis le 15 mai, toute personne arrivant en Espagne est soumise à une période de quarantaine de quatorze jours.

Les personnes concernées doivent rester à leur domicile ou dans le logement occupé et peuvent faire à tout moment l’objet d’un contrôle par les autorités sanitaires. Les déplacements doivent se faire avec un masque et être limités aux activités suivantes :

  • achat d’aliments, de produits pharmaceutiques et de première nécessité ;
  • accès aux centres, services et établissements sanitaires ;
  • cas de force majeure ou nécessité absolue.

La quarantaine n’impose pas aux voyageurs de rester quatorze jours en Espagne si leur voyage est inférieur à cette durée, mais les oblige à respecter scrupuleusement les conditions de sorties.

Sont exclues de ces mesures les travailleurs transfrontaliers, les transporteurs et équipages, ainsi que les professionnels sanitaires venant réaliser leurs activités, à la condition expresse qu’ils n’aient pas été en contact avec des personnes infectées.

Les personnes qui ne font que traverser l’Espagne pour regagner leur domicile peuvent se soustraire à la quarantaine, aux conditions expresses suivantes : pouvoir justifier de leur lieu de résidence, ne pas faire plus d’arrêts que ceux strictement nécessaires, ne pas faire de nuitée sur le territoire espagnol.

Ces mesures sont en vigueur durant toute la période de l’état d’alerte et de ses éventuelles prorogations.

c/ La liberté de circulation des personnes physiques est limitée sur le territoire espagnol

Attention : chaque province entre de forme différenciée dans chaque phase du plan de déconfinement. Il vous revient de vérifier dans quelle phase (0, 1, 2, 3) se trouve actuellement votre province, pour vérifier ce qu’il vous est possible de faire.

Jusqu’à l’entrée en phase 1 du déconfinenement espagnol, ne sont autorisés que :

  • les déplacements pour effectuer des achats essentiels (alimentation, pharmacie, première nécessité), dans le strict respect des mesures de précaution élémentaires ;
  • les déplacements pour se rendre dans des établissements, services ou centres de santé ;
  • les déplacements pour se rendre sur son lieu de travail et retourner à son lieu de résidence habituelle ;
  • les déplacements pour apporter soin et assistance aux personnes mineures, âgées, dépendantes, handicapées ou particulièrement vulnérables ;
  • les déplacements pour accéder aux services bancaires et d’assurance ;
  • les déplacements vers les stations-service ;
  • les déplacements pour cas de force majeure.

Les enfants, jusqu’à l’âge de 14 ans, sont autorisés à sortir, de manière limitée. Ils peuvent sortir une fois par jour, entre 9h et 21h, pour une durée d’une heure au plus, et dans un rayon d’un kilomètre autour de chez eux. Ces sorties devront s’effectuer avec et sous le contrôle d’au moins une personne (qui peut être le parent, ou une autre personne, à condition d’avoir dans ce cas l’autorisation parentale), et en respectant les mesures de distanciation sociale qui s’appliquent à l’ensemble de la population : maintenir une distance d’au moins 1,5 mètres entre les personnes, porter des gants et un masque si possible (mais pas pour les enfants de moins de 3 ans), et appliquer les gestes barrière (lavage de mains, tousser dans le coude). Les enfants pourront marcher, courir, et emmener des jouets, une trottinette, ou un vélo, à l’extérieur ; mais ne peuvent utiliser les aires de jeux dans les parcs. La sortie avec une poussette est autorisée.

Depuis le 2 mai, les personnes de plus de 14 ans ont la possibilité de se promener dans un rayon d’un kilomètre, seul ou accompagné d’une personne de leur foyer, ou de pratiquer du sport, seul, une fois par jour, entre 6h et 10h du matin et entre 20h et 23h. Les personnes de plus de 70 ans et les personnes dépendantes disposent de créneaux réservés, de 10 à midi et de 19h à 20h, et peuvent sortir avec un accompagnateur.

Dans toute la mesure du possible, et chaque fois que cela est possible, le recours au télétravail est encouragé par les autorités.

A partir de la phase 1 du plan de sortie du déconfinement, ces restrictions de déplacement sont modifiées et remplacées par celles en vigueur pour chacune des trois phases du déconfinement. Les déplacements entre provinces resteront interdits, sauf cas de force majeure. L’offre de transport intérieur est légèrement moins réduite.

Lors d’un déplacement en véhicule privé, uniquement deux personnes par rangée de sièges sont autorisées et ces deux personnes doivent maintenir la plus grande distance possible entre elles. Cette limitation ne s’applique pas, dans le cas où tous les passagers du véhicule résident au sein d’un même foyer.

2/ Questions médicales

Je pense avoir des symptômes du coronavirus. Que dois-je faire ?

En cas d’urgence seulement, composer le 112.

En cas de symptômes plus légers, merci de prendre contact avec les différents numéros dédiés au coronavirus dans les communautés autonomes :

PNG :

Vous pouvez également vous référer aux listes de médecins francophones publiées par l’Ambassade et les consulats français en Espagne :
https://es.ambafrance.org/Sante-et-medecins-francophones
https://barcelone.consulfrance.org/Liste-de-notoriete-medicale
https://es.ambafrance.org/Medecins-conseils

J’ai une maladie chronique qui nécessite un suivi médical / J’ai besoin de médicaments importants, que faire ?

Dans tous les cas, il convient de prendre contact avec son assistance rapatriement pour toute demande ou appui.

S’agissant des médicaments : La plupart des médicaments ou leurs équivalents pour les maladies chroniques (antidiabétiques, insulines, traitement antihypertenseur, traitement pour le cœur, traitement des troubles de la thyroïde, traitements anticoagulants ou certains immunosuppresseurs) sont disponibles dans la plupart des pays du monde et dans des pharmacies de ville.

Vous ne disposez plus de médicaments pour suivre votre traitement ?

  • Si vous disposez d’une ordonnance : rendez-vous à la pharmacie la plus proche ou l’hôpital le plus proche avec votre ordonnance et votre carte européenne d’assurance maladie.
  • Si vous ne disposez pas d’ordonnance : Commencez par prendre contact avec votre médecin traitant.

Si vous récupérez votre traitement en pharmacie : demandez une ordonnance à votre médecin traitant. En cas de refus de prendre en considération une ordonnance française, prenez contact avec l’un des médecins de la liste disponible sur le site du Consulat général de France afin de solliciter l’envoi d’une ordonnance (https://es.ambafrance.org/Sante-et-medecins-francophones).

S’agissant du suivi des maladies chroniques : il est recommandé de consulter – en cas de besoin – localement un médecin pour faire un point sur son état de santé et pour toute question liée à cette maladie chronique ; la plupart des maladies chroniques ne constituent pas une urgence à être rapatriée, mais le médecin consulté pourra faire un point sur votre état de santé, ajuster votre traitement au besoin. Il pourra -si nécessaire- établir un certificat médical avec les justificatifs médicaux (ordonnances, compte rendu d’hospitalisation, etc.) pour votre assurance. Ce médecin pourra également s’assurer que l’état de santé ne présente pas de contre-indication au voyage aérien.

S’agissant de maladie aigüe : il est recommandé de consulter localement un médecin pour débuter un éventuel traitement et de s’assurer que l’état de santé ne présente pas de contre-indication au voyage aérien.

En cas d’urgence, il est impératif d’appeler les services d’urgence locaux (112)

3/ Liens utiles

Tous les services de l’État sont pleinement mobilisés. Nous vous invitons à consulter régulièrement le site internet du Consulat général et les réseaux sociaux de l’Ambassade de France en Espagne :

Facebook
Twitter
Instagram
Linkedin

Pour contenir la propagation du virus, il est impératif de suivre les recommandations des autorités sanitaires espagnoles.

Ce liendonne accès aux numéros de téléphone des services d’information, mis en place par chaque communauté autonome. Le 112 est réservé aux urgences.

Les informations générales sur la situation en France sont accessibles sur le site de l’Elysée et sur celui du gouvernement.

4/ Sortie progressive du confinement

Sur cette page du site de l’ambassade une carte indique un découpage du territoire espagnol par phase de sortie du confinement. Les principales mesures d’assouplissement de chacune des phases sont mentionnées.

Le gouvernement espagnol a mis en ligne desquestions/réponses sur la sortie du confirment.

Le fonctionnement des consulats généraux est modifié en raison de l’état d’alerte et du confinement. Vous trouverez, sur la page de chaque consulat, les informations nécessaires :

- Consulat général de France à Barcelone
- Consulat général de France à Bilbao
- Consulat général de France à Madrid

Dernière modification le 26/05/2020

haut de la page