Cérémonie du 14 juillet 2021 [es]

La fête nationale a été célébrée cette année encore en format restreint à la Résidence de France à Madrid, compte-tenu de la situation sanitaire.

JPEG

Une réception sobre a été organisée par l’ambassadeur de France, Jean-Michel Casa, le mardi 13 juillet, pour quelques représentants de la communauté française.
La consule générale de France à Madrid, Marie-Christine Lang, était présente ainsi que plusieurs consuls honoraires.
Etaient également présents la députée des Français de l’étranger Samantha Cazebonne, et les conseillers des Français de l’étranger.

L’ambassadeur a relevé qu’"en cette période où les populismes cherchent à saper les fondements de la démocratie représentative et où s’expriment ouvertement des contestations de l’universalité des droits de l’homme, les promesses de liberté, d’égalité et de fraternité, formulées il y a plus de deux siècles, n’ont rien perdu de leur actualité".

Il a rappelé que "la France et l’Espagne ont, toutes deux, la conviction profonde qu’au regard de l’ampleur des défis internationaux qui se présentent à nous, les réponses doivent être étroitement coordonnées à l’échelle de l’Union européenne" et a évoqué la tenue du Sommet franco-espagnol, qui a été co-présidé, le 15 mars dernier, depuis Montauban, par le Président de la République, Emmanuel Macron, et par le Président du gouvernement espagnol, ainsi que la visite du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères à Madrid, le 9 juillet dernier. Il a assuré que lors de ces visites, "nous avons pu constater la profonde convergence de vue de nos deux pays, qui constitue incontestablement un atout au service de l’approfondissement du projet européen qui nous est commun".

"La France et l’Espagne ont plaidé, ensemble, en faveur d’un plan de relance européen ambitieux ; et nous pouvons nous réjouir que l’Europe ait décidé, avec force et clarté, de mesures de relance à la hauteur de la crise économique et sociale provoquée par la pandémie", a encore souligné l’ambassadeur, assurant que la France et l’Espagne travaillent "d’ores et déjà, à coordonner [leurs] efforts, dans la perspective de la présidence française de l’Union européenne, au premier semestre de l’année prochaine".

Une autre réception, organisée le 14 juillet, également en format limité, a permis de rassembler des autorités espagnoles, dont plusieurs ministres, ainsi que des ambassadeurs accrédités en Espagne.

"Cette année encore, nous avons tenu à limiter au maximum le nombre des invitations, mais malgré tout, ceux qui sont ici présents ce soir reflètent la relation exceptionnelle qui unit la France et l’Espagne, dans tous les domaines : politique, économique, scientifique, culturel, universitaire et, bien entendu, humain", a affirmé l’ambassadeur Jean-Michel Casa.

Il a tenu à "saluer le personnel de la santé et de la sécurité qui lutte, depuis un an et demi, avec détermination, contre la pandémie, pour sauver des vies", estimant que "ces valeurs de solidarité et de générosité s’inscrivent parfaitement dans le cadre de notre Fête nationale".

L’ambassadeur a évoqué "l’interdépendance entre nos deux pays qui s’exprime dans de nombreux domaines, notamment dans le domaine de l’économie, étant donné que la France reste le premier client de l’Espagne, son second fournisseur et le quatrième investisseur étranger sur son territoire". Il a souligné la convergence de vues en ce qui concerne la politique migratoire ou "la fructueuse association de nos deux pays dans la lutte pour la sécurité extérieure de l’Union européenne dans la région du Sahel". L’ambassadeur a également loué "l’étroite relation bilatérale fondée sur nos liens culturels et éducatifs".

Le consul général de France à Barcelone a également organisé une réception sobre avec quelques représentants de la communauté française, le 14 juillet.

JPEG - 117.6 ko
La Patrouille de France
Défilé militaire sur les Champs Elysée à Paris ©Ministère des Armées

Dernière modification le 16/07/2021

haut de la page