Attractivité de la France : l’essentiel en dix points [es]

JPEG

Une puissance économique de rang mondial

La France est la 5e puissance économique mondiale avec un PIB de 2 422 Md$ en 2015 (FMI). Acteur majeur des échanges internationaux, la France est le 7e fournisseur mondial de biens et le 5e fournisseur de services (OMC, 2016).

La France une porte d’entrée vers le marché Européen

La France est le 2e marché d’Europe avec plus de 66 millions d’habitants. Elle occupe la 1ère place européenne pour le taux de fécondité (Eurostat, 2016). Sa situation géographique offre un accès privilégié aux marchés EMEA et africains.

Des connexions performantes

Paris-Charles de Gaulle est le 1er aéroport européen pour le transport de fret et le 2e pour le transport de passagers. Paris-Le Bourget est le 1er aéroport d’affaires en Europe (Airports council international, 2016). Le réseau ferré à grande vitesse français est le 3e le plus performant d’Europe (The Boston Consulting Group, 2015).

Un pays ouvert à l’investissement international

En termes de stock d’investissement direct étranger (IDE), la France se place au 7e rang mondial et au 4e rang européen (CNUCED, 2016). Plus de 20 000 entreprises à capitaux étrangers sont implantées en France, et près de 1 salarié sur 9 travaille dans une filiale de groupes étrangers. C’est notamment le cas de 1 salarié sur 5 dans l’industrie manufacturière.

Une industrie attractive

La France occupe depuis plus de 15 ans la 1ère place pour l’accueil des implantations industrielles en Europe (Baromètre EY). En 2015, la France a attiré 285 implantations industrielles d’entreprises étrangères.

Les investisseurs étrangers aiment la France

La France a accueilli en 2015 14 % des investissements étrangers créateurs d’emplois en Europe (Business France, Rapport sur l’internationalisation de l’économie française, 2015). En 2016, 3 investisseurs étrangers sur 4 trouvent la France attractive, contre près de 1 sur 2 en 2009 (Kantar Public, Business France).

Une main d’œuvre productive et compétitive

La compétitivité-coût de la France a connu une nette amélioration en 2015. En 2015, le coût horaire de la main-d’œuvre dans l’industrie manufacturière en France (36,90 €) était inférieur à celui de l’Allemagne (38 €) (Eurostat, 2016). La France se situe au 7e rang mondial pour la productivité horaire de la main-d’œuvre, devant l’Allemagne (8e) et le Royaume-Uni (18e). (The Conference Board, 2016).

La R&D : Une priorité nationale

La France se classe au 1er rang, devant le Royaume-Uni et l’Allemagne, pour son taux effectif d’imposition pour les activités de R&D (KPMG, Choix concurrentiels, 2016). Elle se place au 3e rang européen des pays d’accueil des activités de R&D derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni (EY, 2016).

Un coût d’exploitation compétitif

Au 2e semestre 2015, le coût de l’électricité pour les industriels (70,10 €/MWh HT) y était plus faible qu’en Allemagne (81,30 €) ou au Royaume-Uni (146,20 €) (Eurostat, 2016). La France se classe 2e mondial pour les coûts de location d’installations industrielles, à 4,65$/m2 (KPMG, Choix Concurrentiels, 2016).

La France, un pays protecteur où il fait bon vivre

La France est au 5e rang mondial pour l’adéquation des infrastructures de santé aux besoins de la société (IMD, 2015). De plus, la capitale française offre un cadre privilégié et ressort parmi les capitales leaders en termes de qualité de vie et de vitalité culturelle (PwC, 2016).

Dernière modification le 24/10/2017

haut de la page