Affaires consulaires

Rencontre du Consul général de France à Bilbao, Sameh Safty, avec des responsables de la Fondation Novia Salcedo.

JPEG

Le Consul général de France à Bilbao, Sameh Safty, s’est rendu au siège de la Fondation Novia Salcedo, le 9 mars dernier, où il s’est entretenu avec Luis Cañada Vicinay, Président de la Fondation Novia Salcedo (NSF), Begoña Etxebarria Madariga, Directrice de NSF, María Jesús Novo Rodriguez, Chef du développement organisationnel de NSF, et Mónica Muñoz Villalabeitia, Responsable de la documentation de NSF.

La Fondation Novia Salcedo est une fondation civile, indépendante et non lucrative, créée il y a 36 ans, afin d’accompagner les jeunes dans leur intégration professionnelle et sociale.

Parmi les 3 051 jeunes qui ont cherché un premier emploi avec le soutien de la Fondation Novia Salcedo en 2016, 867 jeunes ont intégré une entreprise, dont 11% des entreprises à l’étranger, et 671 ont obtenu un premier contrat de travail. Du côté des employeurs, la Fondation Novia Salcedo a collaboré avec 333 entreprises en 2016.

L’engagement de la Fondation Novia Salcedo en faveur de l’emploi des jeunes a été récompensé à de nombreuses reprises. L’action de la fondation a été distinguée régulièrement, en 2000 par le prix Q plata du Gouvernement basque, en 2005 et 2007, par l’EFQM (European Foundation for Quality Management). L’Organisation Internationale du Travail (OIT), a également salué l’engagement de la Fondation. Enfin, le prix Novia Salcedo, qui récompense l’intégration professionnelle des jeunes dans les entreprises est parrainé par le Gouvernement basque, l’Université du Pays basque, ainsi que la Mairie de Bilbao, et présidé depuis sa création par le roi Felipe VI.

Rencontre du Consul général de France avec les représentantes de la Société française de bienfaisance de Bilbao.

Le Consul général de France s’est entretenu, en novembre dernier, avec les représentantes de la Société française de bienfaisance de Bilbao, qui viennent de renouveler leur Présidence ainsi que leur bureau.

La Société de bienfaisance de Bilbao, qui bénéficie d’une dotation budgétaire annuelle versée par l’Etat français, a vocation à venir en aide à nos compatriotes en difficulté.

JPEG

De gauche à droite : Marthe GOMEZ, Carlos FERRER (agent consulaire), Charlotte de MAINTENANT, Claude DE VEYE, Jeannine DE LOIZAGA, Sameh SAFTY (Consul Général), Beatriz MESA (nouvelle présidente), Angéline DANEL (nouvelle trésorière), Isabelle GARCIA (nouvelle secrétaire)

La formation professionnelle des français de l’étranger

Si vous résidez à l’étranger, vous pouvez bénéficier d’une formation professionnelle qualifiante en France prise en charge par les régions.
Cette formation sera reconnue en France et est accessible sous trois conditions :

- être majeur ;
- être inscrit au Registre des Français de l’étranger ;
- avoir les ressources nécessaires pour vous rendre en France.

Pour cela, le consulat de France à Madrid vous accueille et vous met en relation avec Pôle Emploi, l’opérateur choisi par l’Etat pour vous proposer ce service. Les régions assurent ensuite votre formation et votre hébergement sur place.

Depuis le 1er janvier 2015, la formation professionnelle relève de la compétence des régions de France. Afin de permettre aux candidats français résidant à l’étranger de s’inscrire à une formation professionnelle qualifiante en France, le ministère des affaires étrangères et du développement international, le ministère du travail, Pôle emploi et les régions de France ont signé un accord et mis en œuvre un dispositif spécifique.

Le rôle du consulat

Le consulat est votre premier point d’accueil. Il vous informe sur les formations que vous pouvez suivre. Une fois votre demande de formation définie, le consulat la transmet à Pôle emploi qui devient votre interlocuteur privilégié.

PDF - 237.2 ko
liste_des_metiers
(PDF - 237.2 ko)

Liste des formations disponibles

Sur demande de Pôle emploi, le consulat vous fait passer des tests d’aptitude et vous renseigne sur les conditions et modalités du dispositif tout au long du processus. Au besoin, il peut accompagner votre inscription en ligne à Pôle emploi.
Pour toute information complémentaire, contact par mél :

Le rôle de Pôle emploi

Les psychologues du travail de Pôle emploi sont vos interlocuteurs directs par téléphone ou par courriel. Ils instruisent votre dossier, en assurant un suivi personnalisé de votre parcours de formation professionnelle. Ils vous mettent en relation avec la région qui organise votre formation.
Ils vous assistent dans la recherche de la formation la plus adaptée et vérifient votre aptitude en organisant des tests qui se déroulent au consulat.
En fonction de votre choix et votre mobilité, ils déterminent le centre de formation en région susceptible de vous accueillir et proposent votre candidature à la région concernée.
Votre inscription en ligne à Pôle emploi est indispensable pour accéder à ce dispositif et rencontrer un conseiller dès votre arrivée en France à l’agence locale de Pôle emploi.

Le rôle des régions

Elles financent et organisent les formations et l’hébergement et versent au stagiaire une indemnité durant sa formation destinée à couvrir ses frais essentiels.
Attention : l’indemnisation des stagiaires n’intervenant que quelques mois après l’arrivée en France, vous devez disposer de l’argent nécessaire à assurer votre subsistance à votre arrivée, notamment les frais de transport entre le centre d’hébergement et le centre de formation, les frais de repas pris au centre et les repas du week-end.
Certaines formations nécessitent l’acquisition de matériel qui reste à votre charge.

Autorisation de sortie du territoire obligatoire à partir du 15 janvier 2017

L’autorisation de sortie du territoire donnée par un titulaire de l’autorité parentale sera rédigée au moyen d’un formulaire qui précisera les mentions suivantes :

- les nom, prénoms, date et lieu de naissance de l’enfant mineur autorisé à quitter le territoire ;
- les nom, prénoms, date et lieu de naissance du titulaire de l’autorité parentale signataire de l’autorisation, la qualité au titre de laquelle il exerce cette autorité, son domicile, sa signature ainsi que, le cas échéant, ses coordonnées téléphoniques et son adresse électronique ;
- la durée de l’autorisation, qui ne peut pas excéder un an à partir de la date de signature.

Une fois complété et signé, le formulaire devra être accompagné de la photocopie lisible d’un document officiel justifiant de l’identité du signataire et comportant les éléments suivants :

- ses nom et prénoms ;
- ses date et lieu de naissance ;
- sa photographie ;
- sa signature ;
- les dates de délivrance et de validité du document ainsi que l’autorité de délivrance.

Ce justificatif d’identité peut être :

- pour les titulaires de l’autorité parentale de nationalité française, la carte nationale d’identité ou le passeport ;
- pour les titulaires de l’autorité parentale, citoyens européens, suisses ou d’un État partie à l’accord sur l’Espace économique européen, la carte nationale d’identité, le passeport ou un titre autorisant le séjour en France ;
- pour les titulaires de l’autorité parentale non européens, le passeport, un titre autorisant le séjour en France ou un titre d’identité et de voyage pour réfugié(e) ou apatride.

Ces documents doivent être en cours de validité (sauf la carte nationale d’identité et le passeport français, qui peuvent être présentés en cours de validité ou périmés depuis moins de 5 ans).

Site service-publique

Renouvellement des permis de conduire à l’étranger : nouveau dispositif règlementaire en vigueur depuis le 1er juillet 2016.

PDF - 877.4 ko
plaquette_permis_de_conduire_internet
(PDF - 877.4 ko)

Formulaire de demande de RIR

Word - 60.9 ko
formulaire_de_demande_de_rir
(Word - 60.9 ko)

Dernière modification le 27/09/2017

haut de la page