125ème anniversaire du Lycée Français de Madrid

JPEG

Le lycée français de Madrid, le plus ancien des établissements français en Espagne, a fêté ses 125 ans. Pour célébrer cet événement, l’association d’amitié franco-espagnole Dialogo, avec la collaboration de l’association des ancien élèves du Lycée Français de Madrid et de l’ambassade de France en Espagne ont organisé, le 25 mars 2011, une Grande nuit de l’enseignement et de la culture française en Espagne, au Palais municipal des Congrès de Madrid.

Photos
Vidéos

JPEG

Ce dîner de gala, organisé en honneur à la coopération éducative entre l’Espagne et la France, a réuni et rendu hommage à toutes les personnes qui ont eu un rôle à jouer dans cette merveilleuse aventure franco-espagnole : les institutionnels, les ancien élèves, professeurs, les acteurs de la relation bilatérale ainsi que toutes les personnes proches des réalités franco-espagnoles.

JPEG

Riche de son histoire et après avoir suivi toutes les étapes du développement de la société espagnole, le lycée français de Madrid constitue aujourd’hui un excellent instrument pour le renforcement des relations franco-espagnoles et offre un bel exemple du modèle éducatif à la française.

  • Sa qualité, son exigence en matière de réussite scolaire mais aussi son ouverture sur la langue et la culture espagnole le positionnent comme un enseignement adapté aux réalités d’aujourd’hui et prometteur pour l’avenir
  • Ses valeurs fondatrices (laïcité, démocratie, égalité) et, de manière plus large, les valeurs universelles liées à la francophonie rassemblent des familles de tous horizons autour de références communes et partagées
  • Sa pédagogie qui vise, dès le plus jeune âge, à structurer les apprentissages de base tout en veillant au développement de la vie en groupe et de la personnalité de l’enfant est recherchée et appréciée par les familles
  • Les débouchés et les perspectives d’études qu’offre le baccalauréat français sont excellents et les lycées du réseau français en Espagne ont su s’adapter aux exigences d’accès aux universités espagnoles tout en maintenant des possibilités d’orientation diversifiées pour leurs élèves.

Le lycée de Madrid a joué un rôle important en Espagne depuis sa création

En 1884, l’embryon du futur lycée est déjà très original par rapport au modèle d’établissements principalement catholiques qui enseignaient jusque-là la culture française en Espagne et qui s’étaient multipliés à la faveur de l’avènement des Bourbons et tout au long du 18ème siècle. Il s’agit désormais de témoigner en faveur des idéaux républicains issus de la Révolution et des Lumières grâce à une pédagogie fondée sur la raison et le développement de l’esprit critique. Pendant les périodes de durcissement et de fermeture de la société espagnole, l’établissement devient un refuge, un isolat où la liberté critique continue d’exister, un sanctuaire culturel où de riches bibliothèques permettent d’avoir accès à des auteurs ou à des idées totalement censurées à l’extérieur.

Profondément lié à la société espagnole, le lycée conserve son dynamisme premier et sa capacité à évoluer pour s’adapter aux changements qui affectent le pays-hôte dans sa phase de modernisation et de transition vers la démocratie. Ainsi, dès 1969, des accords franco-espagnols résolvent les problèmes d’équivalence entre les deux cursus et le lycée obtient le statut d’établissement scolaire pleinement autonome. La conséquence logique est la disparition en 1977 de la « section espagnole » puisque tous les élèves sont désormais assurés de voir leurs titres et diplômes validés. Le Lycée, propriété de l’Etat Français depuis 1919, est placé en gestion directe sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères.

Dès les années 1980, l’établissement joue un rôle pionnier dans la réévaluation de la place de la langue et la culture espagnoles. En particulier des équipes de professeurs français et espagnols sont alors constituées pour développer un enseignement de l’histoire et de la géographie qui fasse une place importante aux données et réalités locales. De plus, le corps enseignant bénéficie de la création en 1988 de la catégorie des professeurs « résidents », des diplômés français autorisés à rester pour une longue période en Espagne tout en gardant leur statut de fonctionnaires. Bien implantés dans le pays, où ils se marient souvent, bons connaisseurs de la société et de la langue espagnole, ils sont des passeurs et des éléments d’intégration culturelle. Les autres enseignants sont soit les expatriés, envoyés de France pour une période n’excédant pas 6 ans, soit les recrutés locaux de différentes nationalités qui vivent et travaillent dans le pays et au lycée, souvent pendant de très nombreuses années. Les lettres des anciens élèves insistent sur la qualité et l’innovation pédagogique dont ils ont été témoins et qui sont dues, d’après eux, à la diversité et aux caractères particuliers des enseignants, en même temps qu’à une certaine autonomie acquise par l’établissement. Enfin, la création de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger) en 1990 donne une meilleure cohérence au dispositif scolaire et culturel à l’étranger et aux 24 établissements situés en Espagne en particulier.

Le lycée de MADRID aujourd’hui et demain

L’histoire du Lycée est caractérisée par une montée continue et forte des effectifs et de la demande : 75 élèves en 1886, 361 en 1904 (dont 260 espagnols), 890 en 1934, 1750 en 1944, 4011 à la rentrée 2010. Installé en 1969 sur un vaste terrain de 10 hectares dans le quartier d’Arturo Soria – Conde de Orgaz et à Alcobendas en banlieue Nord qui abrite l’école Saint Exupéry, le lycée dispose d’un véritable campus où les activités sportives et culturelles (grâce à la présence d’un terrain de rugby, d’un stade, d’un vaste théâtre) jouent un rôle essentiel par rapport à d’autres lycées en France.

Par ailleurs, le Lycée, à toutes les étapes de son histoire, a montré sa capacité à préparer avec efficacité les élèves aux examens, tel le baccalauréat avec près de 100% de succès et un nombre très impressionnant de mentions, ainsi qu’à la continuation d’études et à la réussite dans l’enseignement supérieur, que cela soit en Espagne, en France ou encore dans d’autres pays. A côté du bilinguisme franco-espagnol apprécié par tous, une place de plus en plus grande est faite à l’anglais (enseigné désormais dès l’école primaire), ainsi qu’à l’allemand et à l’italien.

Le Lycée se projette dans l’avenir mais ne renonce pas à ses valeurs et à ses traditions : on continue en 2011 à y enseigner le latin, à y étudier les philosophies rationalistes et le siècle des Lumières, à préparer au théâtre les spectacles de la semaine des Arts et à jouer au rugby avec passion.

Il reste cependant à inventer, dans la continuité de ce qui existe certes déjà, un avenir pour cet établissement parmi les plus prestigieux du réseau des établissements scolaires français hors de France. Nul doute que les solutions à l’étude supposent plus encore d´ouverture sur son environnement culturel et linguistique, davantage encore d’innovations pédagogiques et de façon générale une conception de l´enseignement qui, loin d´un repliement sur des modèles anciens, privilégie une avancée sereine vers une éducation moderne et plus que jamais ouverte au développement personnel des élèves. La politique éducative que le lycée met en œuvre actuellement et avec détermination dans le domaine des langues, des activités éducatives, culturelles et sportives, d’une prise en charge et d’un accompagnement de plus en plus personnalisés des élèves qui y sont accueillis, sont le signe manifeste de cette évolution et de cette ambition.

Le réseau scolaire en Espagne

Le réseau des établissements français en Espagne constitue le réseau le plus développé en Europe et un des plus importants dans le monde après le Maroc et le Liban. Historiquement ancrés en Espagne depuis de nombreuses années certains lycées ont acquis une forte notoriété (Madrid fête ses 125 ans, 4000 élèves, un des plus grands établissements dans le monde ; Valence existe depuis 120 ans ; Barcelone 86 ans…). Les 24 établissements d’enseignement français, implantés dans 17 communautés autonomes, bénéficient d’une image très positive auprès des familles et des autorités locales.
Le cap des 20 000 élèves scolarisés en Espagne a été dépassé cette année avec, sur certains sites, une majorité d’enfants espagnols. Loin devant le réseau allemand qui compte 7 établissements et 10 000 élèves, et se distinguant des écoles anglo-saxonnes ou internationales qui bien que nombreuses en Espagne ne travaillent pas en réseau, l’éducation à la française bénéficie d’une excellente réputation en Espagne.

Les 840 élèves qui ont obtenu le baccalauréat cette année (avec un taux de réussite de 97%) poursuivent leurs études dans les meilleures universités européennes et constituent un vivier d’excellence reconnu dans le monde entier. De nombreux responsables, personnalités politiques, hommes ou femmes des arts et des lettres ont bénéficié de cet enseignement et témoignent aujourd’hui de leur confiance et de leur attachement à ce modèle éducatif.

Les sections bilingues franco-espagnoles au cœur de la coopération éducative

Les sections bilingues francophones constituent un dispositif similaire aux sections européennes d’espagnol en France. Ce dispositif est né en 1998 en Andalousie et est mis en place par les communautés autonomes, la France contribuant à la formation des enseignants et à l’appui documentaire. En 2011, 320 sections bilingues de français (contre 99 en 2004-2005) scolarisent plus de 26 000 élèves. Il faut se réjouir du succès indéniable des sections bilingues francophones en Espagne et souhaiter que les établissements français puissent saisir les nouvelles possibilités d’échanges qui en résultent : échanges d’élèves pour des périodes de courte et moyenne durée ou échanges de professeurs en encourageant les coopérations entre tous les acteurs.
Ce dispositif est renforcé par la présence d’environ 400 assistants de langue française répartis sur l’ensemble du territoire espagnol. Depuis 2009, le programme Jules Verne, qui autorise la mise à disposition de professeurs titulaires auprès d’un Etat partenaire, permet d’avoir tous les ans une vingtaine d’enseignants en résidence tout au long de l’année scolaire. Ils interviennent en priorité dans les sections bilingues.

Le réseau de coopération et d’action culturelle en Espagne

Fort de 5 Instituts français établis à Madrid, Barcelone, Valence, Saragosse et Bilbao, d’une antenne culturelle et de coopération éducative à Séville et de 22 alliances françaises réparties sur tout le territoire espagnol, ce dispositif, animé par le Service culturel de l’Ambassade de France est l’un des plus importants au monde et permet à plus de 10.000 jeunes espagnols de se former en français et de découvrir toutes les facettes de la culture française. Il est aussi au service de la coopération culturelle très dense que la France et l’Espagne entretiennent dans de nombreux domaines : édition, livre, cinéma, spectacle vivant, arts visuels, muséographie, langue française, enseignement professionnel etc..


Lycée Français de Madrid

Association d’amitié franco-espagnole Dialogo

Dernière modification le 09/01/2012

haut de la page